Naruto-Legend of Shinobi

Bienvenu sur Naruto~ Legend of Shinobi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons un Hokage, ainsi que des ninja pour tout les villages
Nous recherchons Juugo et Suigetsu!!!


Partagez | 
 

 "Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)

Aller en bas 
AuteurMessage
_Jiraya_
~¤Jônin de Konoha¤~
~¤Jônin de Konoha¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 23
Localisation : Dans un bordel
Emploi/loisirs : Boire et Forniquer
Affinité : Katon & Doton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: "Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)   Mar 16 Fév - 18:13

"Et voilà, je suis officièlement paumé !"


Regardant partout autour de lui, Jiraya s'efforçait de trouver un élément du décor qui lui revenait, qu'il pourrait pointer sur la carte qu'il tenait entre ses mains... Mais rien. En même temps, quelle montagne de m****e... des rochers partout ! Vas-y pour te repérer la dedans... Jiraya avait été heureux pourtant, lorsque, deux bonnes heures plus tôt, il était tombé par chance sur un vieil homme qui selon toutes vraisemblances connaissait la région. Il lui avait gentiment demandé où se trouvait le village caché où il devait se rendre, et alors le papi lui avait indiqué la marche à suivre. Il lui avait bien dit : ''tournes à gauche après le gros cailloux là-bas, après tu tournes encore à gauche au spath, à droite au souffre, et c'est tout droit !" .
Par politesse et essentiellement parce qu'il commençait à en avoir ras le bol, le jônin s'était contenté de répondre ''merci '' tout simplement. Cependant, après avoir marché une bonne cinquantaine de mètres, il avait prit conscience que le terme ''gros cailloux'', c'était vachement relatif... Encore plus pour quelqu'un vivant à Konoha, qui ne connaissait que la fôret. Tous les rochers lui paraissaient gros !
Exaspéré, Jiraiya soupira un instant et se gratta l'arrière du crâne comme il savait si bien le faire. Il aurait fait nuit, il aurait au moins pu se diriger grâce aux astres... Hmf... Non en fait il ne savait pas se diriger d'après les étoiles. Ah, s'il avait écouté les cours de son sensei à l'académie. Ah l'académie, ces bonnes vieilles missions de rang D..
Et puis des odeurs étranges se répercutaient en écho tout autour de lui, pour le plus grand malheur de sa nuque qui craquait à chaque fois qu'il tournait violemment la tête. Il huma l'air, il connaissait ce parfum subtil. Cela ressemblait à une odeur de poudre, d'explosif ! Mais ce n'était pas ça, c'était plus... minéral, oui c'est ça : minéral ! Il avança entre les pierres, contourna un reste d'abre mort, et tomba nez à nez face à un bloc jaunâtre. Pas de doute, c'était cette chose qui dégageait l'odeur. Ce grand rocher jaune était vrillé de trait blanc. C'était du souffre de toute évidence... Du souffre ? Le vieil homme en avait parlé ! Il avait dit "à droite du souffre" ! C'est donc par ce chemin que Jiraya trouverait le village d'Iwa !
Sans perdre une seconde de plus, il prit ses jambes à son cou et commença à courir à toute allure dans la direction que le vieux lui avait indiquée, la dernière ligne droite ! L'odeur d'un feu qui se faisait de plus en plus intense lui confirma qu'il se dirigeait bien vers des habitations, ce qui le rassura un tant sois peu. Il ne comptait pas le nombre de mètres qu'il avait déjà parcourus, mais à en juger par son état de fatigue, il avait parcourus au moins 10km. Soudain, il s'arrêta. Il fallait pas oublier Orochimaru, qui pouvait le rejoindre à tout moment. Il sortit une crain de son sac, et marqua un arbre avec une flèche en direction d'Iwa. Le génie devra avouer que Jiraya l'aura sauver ha ha ! Puis cette chose faite, il se remit en route. Au détour d'un rocher, il tomba nez à nez aux portes du village.
Victoire ! C'est qu'il commençait à plus y croire ! La joie et le soulagement furent tels qu'il ne put retenir une petite danse... ridicule... ridicule mais tellement agréable après le stress du voyage ! Ainsi il marcha dans la direction des gardes, en essayant tant bien que mal d'adopter une attitude la plus classe possible pour masquer le fait qu'il en avait chier jusque là.
Le jônin salua les deux shinobis, et lança avec un grand sourir :


"Yosh ! Je viens parlementer avec euh...


Jiraya avait complétement oublié le nom de la personne qu'il devait rencontrer, ça l'a fout mal pour un diplomate.

...votre Tsuchikage ! Je ne dois traiter que avec lui, ordre du Hokage 3ème du nom."


Les deux gardes, indécis, restèrent muets devant ce drôle de personnage. Jiraya perdit patience, et insista.

"Je me suis pas tapé 10km pour tomber face à deux mecs avec des yeux de merlans frits. J'aimerai obtenir, s'il vous plait, une audience avec Kure Keimei !"


Un des gardes partit en direction du Tsuchikage afin d'informer la visite d'un Jônin de Konoha. Jiraya s'adossa à une des deux grandes portes et attendient sagement. Il avait auparavant émis l'idée saugrenue de rentrer directement à Iwa afin de demander l'audience à la personne concernée. Mais il préferait éviter tout incident diplomatique, Fubuki-sama avait bien insisté sur la diplomatie et sur sa démarche de paix. Iwa serait sans doute un allié de poids, du moins si le Tsuchikage acceptait. Jiraya ne savait que peu de chose sur lui, il était assez jeune d'après ce qu'on lui avait dis et peu musclé pour quelqu'un qui est le meilleur ninja du pays des roches. Mais il n'en restait pas moins Tsuchikage, la plus grande méfiance était de mise. Le jônin savait parfaitement qu'il devait faire attention au moindre mot, on peut toujours tombé sur un susceptible.
Jiraya se racla la gorge. La mission venait enfin de commencer, il s'agissait de ne pas tout foirer.
Revenir en haut Aller en bas
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: "Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)   Sam 20 Fév - 17:00

  • *Et bordel, encore des papiers...* pensai-je...

  • Je poussai alors un long, très long soupire. Il n'était même pas sept heures que je devais déjà me mettre au travail. Je n'avais aujourd'hui "que" dix huit ans, et ce depuis peu en fait... Et pourtant, voila. J'étais devant mon bureau, en tant que Tsuchikage premier du nom, étant l'un des trois fondateurs du village. Les deux autres? C'étaient les deux sages d'IwaGakure no Sato, que je consultais souvent. A vrai dire, j'ai été choisi pour cette place uniquement parce que j'étais le plus jeune et le plus proche du peuple, aussi ils considéraient que j'étais "plus apprécié" du peuple d'Iwa... Je pensais surtout que ces deux types là n'aimaient pas le travail qu'impliquait la tâche qu'ils m'avaient confié. Enfin... J'étais Tsuchikage, et c'était un immense honneur pour moi... C'est le genre de chose que je me dis en temps normal.

  • "J'en aurai encore pour toute la journée..." laissais-je passer entre mes dents.

  • Et ça, c'est ce que je me dis après deux heures à bosser comme un malade, ce qu'on peut définir comme "en temps pas normal"... Coup de chance, ou pas: je suis souvent en "temps pas normal". Le soleil se levait à peine, il n'y avait pas dix personnes de debout dans tout Iwa, et pourtant, je supervisais déjà toute la journée... Ennuie, ennuie et encore ennuie. Si seulement il y avait rien qu'un petit truc pour changer de d'habitude, si je pouvais superviser l'entrainement de quelques étudiants d'une quelconque manière... Enfin... J'étais bon pour une super journée à m'emmerder devant mes papiers... Et ainsi passa la mâtiné...

  • A douze reprises, une équipe de Ninja était venue quémander une mission, à trois reprises, j'ai du réveiller mon assistant endormi, et pas une seule fois, non, pas une seule fois une nouveauté... Jusqu'à ce que Genshi entre en trombe dans mon bureau, s'écriant soudainement:

  • "Maitre Tsuchikage, on vous demande à la porte Ouest! Il vient de Konoha..."

  • Je dévisageait le Jônnin d'un air surpris. Avant que je ne puisse poser ne serait-ce qu'une question, ce dernier enchaina:

  • "Il veut une audience, on sait rien d'autre, Keimei-Sama... On lui à dit d'attendre que l'on aille vous cherchez.

  • -Je t'ai déjà dit de m'appeler Kure, je suis trop jeune pour avoir le droit à être vouvoyé, ou être appelé par mon nom... Et puis, vous aurez très bien pu lui dire de venir avec vous, après tout il n'aurait pas pus faire grand chose seul dans un village autre que le sien... Bon, je vais voir cet émissaire..."

  • Vous vous en doutez, je cachais ma joie. Enfin tiré de l'ennuie mortel que procuraient tellement de dossiers, de papiers... Me dirigeant d'un pas rapide vers la porte mentionner, je fus rapidement arrivé au lieu dit. J'y trouvais alors les quelques gardes de services actuellement. Il y en avais deux, Genshi reviendra bientôt. Kien'na et Niasaki, deux Jônnins qui s'occupaient de la garde mais aussi de maintenance intérieur du pays de la Roche. C'était une équipe de haut niveau d'Iwa, je les connaissais bien. Genshi était le fils de l'un des deux Sages d'Iwa, aussi je le connaissais depuis la fondation du village. Mais revenons à notre affaire. L'émissaire de Konoha. Il était grand, visiblement un peu plus âgé que moi. Ses cheveux étaient plutôt longs, ne pouvant tomber sur son front par un bandeau de Konoha resplendissant. Ce dernier s'adossait à l'une des deux grandes portes du village. Le shinobi de Konoha portait une armure légère par dessus un vêtement rouge terne, et sa carrure physique trahissait une certaine musculature. Un Jônnin, à n'en pas douter. Les gennins n'avaient pas ce genre d'équipement, même en temps de guerre. Les Chunnins, eux, étaient avec une veste verte contenant diverses armes et rouleaux.

  • Arrivant enfin à son niveau, d'un pas cette fois plus posé, donc relativement plus lent comparé à la course faites pour arriver ici. Le saluant aimablement d'un signe de la tête, les mains tenues dans le dos. Non vêtu de la tenue du Tsuchikage, enfin, faut-il dire qu'il n'y avait pas de "tenue officielle", j'arborais un équipement similaire au Shinobi. Armures légères, protège-poignets, et tout ce qui s'en suivait. Mes yeux verts ternes semblaient s'habituer d'un léger éclat, trahissant ma curiosité. J'entamai le dialogue d'une voix calme et sereine, aimable:

  • "Bien le bonjour, Ninja de Konoha. Je suis Kure Keimei, le Shodaime Tsuchikage, enchanté. On ma dit que vous désirez une ambiance. Pardonnez la méfiance des gardes. Si vous voulez bien me suivre jusqu'à mon bureau, nous serons plus à l'aise pour discutez. J'imagine que vous ne comptez pas parler de la pluie et du beau temps."

  • J'avais un petit sourire en coin. Si il était venu, alors ce serait sans l'ombre d'un doute pour un traité d'alliance ou de non agression. Si il aurait été question d'un traité commerciale, il n'aurait pas envoyer un ninja, uniquement un messager tel un rapace ou je ne sais quels oiseaux. Oui, ce Ninja venait surement en temps qu'allier.
    L'invitant à me suivre d'un signe de main, j'avais hâte d'entendre son discours, sans rien en montrer, bien évidement. J'attendis qu'il m'emboite le pas pour commencer à marcher d'un pas modéré, ni rapidement ni lentement. J'attendais alors qu'il me donne la raison de sa venue...
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
_Jiraya_
~¤Jônin de Konoha¤~
~¤Jônin de Konoha¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 23
Localisation : Dans un bordel
Emploi/loisirs : Boire et Forniquer
Affinité : Katon & Doton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: "Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)   Mar 23 Fév - 13:54

Jiraya n'attendit pas longtemps. Il profita du peu de laps de temps que lui laissait le Tsuchikage pour admirer le village. Quelques échoppes, des habitations un peu éparpillées, une certaine activité régnait parmis les villageois. Les femmes s'attellaient aux courses, un panier un osieur sous le bras, pendant que les hommes montaient la garde ou discutait autour d'un repas chaud. Il ferait bientôt nuit, Jiraya avait été trop lent. En même temps, ce village est difficile à trouver et mérite bien son nom de "village caché". Il remarqua les genins qui écoutaient leur sensei, les oiseaux messagers qui volaient dans le ciel... Ce village paraissait en pleine essort. Et puis, les techniques Doton sont redoutables quand elles sont parfaitement métrisées, Jiraya en sait quelque chose...
Le jônin de konoha fut interrompu par sa contemplation quand il entendit des pas se rapprocher. La silouette le salua d'un hochement de la tête, et se rapprocha de Jiraya. Pas de doute, c'était bien l'homme recherché. Kure Keimei, Shodaime Tsuchikage. Il n'était pas en costume habituel, mais en tenue de guerrier. Jiraya devait-il prendre ça comme un avertissement ? Non, ce n'était pas ça. L'homme paraissait sympathique, même heureux. Il portait quelques protections, mais rien d'extraordinaire. Il pourrait passer pour un shinobi ordinaire, mais son chakra le trahissait. Kure Keimei se présenta, et invita Jiraya à le suivre. Le jônin de Konoha souria, et répondit :


"Bonsoir Tsuchikage-sama, je suis Jiraya Abura et je viens en tant que diplomate de la part du Sandaime Hokage"


Kure Keimei acquiesça et ouvrit la voie vers son bureau. Le silence régna pendant tout le voyage. Jiraya semblait occuper à admirer le ciel, et à regarder les femmes de ce village. Il n'était guère différent de Konoha, sauf le paysage peut-être. En effet, il suffisait de lever un peu les yeux pour voir les montagnes qui entouraient et protégeait Iwa. Les villageois paraissaient surpris, mais guère hostile devant le jônin de Konoha. Ils arrivèrent enfin devant le bureau du Tsuchikage, un important batiment en pierre s'élevait devant eux. Il était en marbre, ou une autre matière semblable. Ils entrèrent par une petite porte controlée. Jiraya dut déposer tout objet explosif, contondant ou tranchant avant de pouvoir continuer. Ils empruntèrent les marches qui menaient au bureau de Kure Keimei. Celui-ci ouvrit la porte, et invita Jiraya à faire de même. C'est ce qu'il fut. Il se racla la gorge, et se lança :

" Comme vous le savez, nous sommes dans une ère de paix instable. Un incident diplomatique peut arriver n'importe quand et ravager les pays, ce qui affaiblirait les villages cachés. C'est pourquoi, au nom du village caché des feuilles en la personne de Fubuki Uchiha, Sandaime Hokage, j'ai pour mission de connaitre les relations que vous aimeriez avoir avec Konoha. Une alliance peut-être envisageable et serait bénéfique aux deux villages, avec les accords commerciaux qui vont avec qui "boosterons" nos économies respectives. "


Sans tarder, Jiraya sortit un pinceau et quelques feuilles, se préparant à noter ce qui sortira de la bouche du Tsuchikage. Il n'en restait pas moins méfiant, et serait pret à parer toute attaque.

[hrpg : Répond à ce post dans le "bureau du tsuchikage" Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Une missive Pacifiste" [Rang B] Jiraya/Orochimaru(?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rang " Gagnant du tournoi"!
» "Banm yon sigarèt"
» Déclaration de la gouverneure générale "Michaëlle Jean"
» "SPLENDEURS D'AUTOMNE"
» C'est écrit "Maréchal Ferrant"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Legend of Shinobi :: Les Villages :: Portes d'Iwa-
Sauter vers: