Naruto-Legend of Shinobi

Bienvenu sur Naruto~ Legend of Shinobi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons un Hokage, ainsi que des ninja pour tout les villages
Nous recherchons Juugo et Suigetsu!!!


Partagez | 
 

 Pourquoi ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Mahudo May Haydo
~¤Chef des A.N.B.U de Kiri~¤~Modérateur¤~
~¤Chef des A.N.B.U de Kiri~¤~Modérateur¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 561
Age : 26
Localisation : partout, nul part
Emploi/loisirs : tuer...faire soufrir...masacrer...quel plaisir
Affinité : suiton, fuuton, Hyôton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Pourquoi ?   Mer 16 Déc - 21:12

Le soleil se montrait lentement, dessinant dans le ciel un trait jaune orange à l’horizon, ce ciel qui fut bientôt dominé par la lumière du jour, découvrant ainsi les arbres géants d’une forêt immense et obscure où presque tous les chemins sont sinistres, c’était un certain beau matin, les rayon du soleil traversaient de larges feuilles qui s’ouvraient pour former des ombrelles empilées les unes sur les autres. L’herbe était haute et de couleur rouille, tout arbre était énorme, d’entre ces arbres surgissait un jeune homme, avec une tenue blanche qu’on pouvait distinguer de loin, des cheveux assez longs atteignant largement son coup, dandinaient à gauche et à droite à cause du vent frai du matin et permanant, qui soulevait sans cesse la poussière et les feuille morte du sol de cette forêt prés de Taki no sato, une citée assez petite et rarement connu, cette forêt où passent souvent des diligences de différentes clientèles et même de quelques provision, puisque c’est le chemin le plus rapide pour atteindre ce petit village.

Mahudo marchait à pats lents dans les bois, en direction de Taki, il n’avait pas mangé depuis vingt quatre heures, en tant que déserteur, il ne vie que par voler et tuer comme un bandit, ce sort était pour lui désormais une conviction inchangeable. Il traversait ces forêts, toujours à pats lents, quand il se retrouva face à face avec ce qu’il considéra aussitôt comme cible, une diligence qui venait justement du village, ce qui signifie que son propriétaire y avait déjà vendu toutes ses clientèle, ce qui veut dire qu’il y a de l’argents, et même beaucoup d’argents. Le jeune homme de dix-huit ans bloqua le chemin de sa cible qui s’arrêta aussitôt, un homme assez vieux, petit de taille, un cigare au lèvres, des vêtements sales, souriant, en sortit, et lança avec un ton moquant :

_ Qu’est ce qu’il y a petit, retourne chez ta maman, car tu vois, tu nous bloques le chemin.
_ Donnez-moi tout l’argent que vous avez, pour que je puisse alors faire l’effort d’essayer de ne pas vous faire souffrir en vous tuant.
L’homme s’engagea alors dans un long rire, puis deux hommes grand de taille sortirent à leur tour du véhicule, apparemment des ninja, vu qu’ils portaient des bandeaux. Ils se placèrent derrière le vieillard qui reprit :
_ Tu m’as fait rire ! _ Je t’aurai prévenue, répliqua Mahudo avec des signes de mains, puis fit à voie basses, Hyoton, la meute de loups de glaces !

Quatre formes aquatiques surgirent du sol, puis commencèrent à se métamorphoser jusqu’à devenir de la glace qui prit bientôt l’apparence de quatre loups terrifiants. Ils se dirigèrent d’une grande vitesse vers les deux ninja de derrière, ces derniers, pris de panique, essayèrent de s’échapper mais sans effet, ils furent rapidement atteints par les animaux carnivores qui les achevèrent sans aucune pitié. Les quatre loups abandonnèrent les deux corps morts, pour entourer le vieil homme avec des grognements, prés à attaquer. Son sourire se transforma en peur en voyant ses deux gardes du corps mourir aussi facilement et cruellement, il dit en essayant de calmer la situation :

_Mais non, mais non, ne t’énerve pas comme ça, je te donnerai tout ce que tu voudras mais calme-toi !
_ Vite ! fit Mahudo, au même moment où les bêtes disparurent.
L’homme entra dans la diligence, pendant que Mahudo s’approchait lentement, il en sortit avec un petit sac à la main d’où provenait un son métallique, il, le donna à Mahudo qui l’ouvrit pour y découvrir de l’argent. Mahudo accrocha soigneusement le petit sac sur sa ceinture, puis dirigea le regard vers le pauvre vieux impuissant, qui répliqua de frisson :
_ Non ! S’il vous plait, ne me tuer pas !
_ Ne t’inquiète pas, marmonna Mahudo avec un petit sourire. Dans un clin d’œil, Mahudo était déjà derrière lui, il lui coupa rapidement sa tête avec son énorme Katana. Mahudo entra dans la diligence, il y trouva deux autres petits sacs pleins d’argent, il pensa alors que le vieillard radin méritait la mort, puis s’en empara et les accrocha avec le premier.


Le jeune Homme repris son chemin, toujours lentement, il n’était guère pressé, il y a presque 2 ans de cela qu’il a perdu toute sa famille, son clan a été exterminé jusqu’au dernier, son grand père est assassiné devant lui, sa vie n’a plus de sens, il est seule, quoi faire, rien, à par marcher et marcher, voyager d’un village à l’autre, d’un pays à l’autre, vivant comme un bandit, tuer, il n’a plus de sort, il n’a plus de destin, il n’a plus de but… Il atteint enfin ce petit village où il avait prévu séjourner quelque jours, il s’ennuyait tant à force de ne rien faire, s’engageant dans une rue bourré de gens, de vendeurs, dont le va et le vient semblait permanant, des cries et des bagarres partout, il en est marre de ce monde pourri où il est parmi les innocent, les perdants, les souffrants, les pleurant, il était seul au monde, libre comme du vent, mais triste comme la tempête, il pris la peine d’acheter quelque chose de quoi manger, quelque chose qu’il ne connaissait même pas, ça lui était égale, puis, cibla un cabaret où il entra doucement, y dedans, un autre monde, des filles presque nues partout, des pervers entourés de femmes, il s’assit et demanda du saké, toujours avec son air calme et sérieux, toujours avec sa voix douce et paisible, toujours avec son regard glacial, on dirait qu’il est satisfait, alors qu’au fond de lui, il cache trop de sentiments douloureux, une peine encore plus grande que les plus immenses profondeurs des océan, du chagrin encore plus énorme que la vaste étendue des espace qui entoure ce monde, des souvenirs malheureux et inoubliables, il s’engagea à boire son verre de saké sans arrêt, puis le posa doucement.

Sans le montrer, il était fou de rage, il avait même envie de tuer toute personne prés de lui, il le savait, il en était capable, mais il y avait comme même un coté assez bon en lui qui l’avait dissuadé de cette idée. Il ne savait plus quoi faire, il ne savait même pas ce qu’il faisait, il sortit sans payer, c’était déjà le soir, le calme avait enfin régné les rue du petit village, ses pieds le conduisirent à une pension où il avait l’intention de passer la nuit, il réserva une chambre, de petites dimensions, bien ordonné, sans attendre, il s’allongea sur le lit, les mains et les pieds écartées, la fatigue l’envahit après une longue journée à ne rien faire, l’obscurité régnait l’endroit, il n’y avait qu’une petite fenêtre qui permettait à quelque peu de lumière venant de dehors à la traverser, pour ainsi illuminer quelques coins de la chambre, on pouvait de peu distinguer les miaulements de quelques chats de la rue, qui perturbaient un silence absolue.
Flash back :
Début

C’était un jour froid et glacial comme toujours au village caché de la brume, des flocons de neige se posait doucement dans une surface blanche, Mahudo, enfant de 8 ans, était chez lui, les mains et le nez collé à la fenêtre regardant au de là de cette fenêtre, les enfant de son clan de son âge qui jouaient avec de la neige, et qui s’amusaient à créer des boules de glace et de les s’entre envoyer, il les regardait, brûlant d’envie de les rejoindre, les yeux brillant d’espoir que sa mère lui autoriserait ce désir, il le lui demanda, ce qui fut accepté avec plaisir, sa mère essayait toujours de rendre son enfant satisfait et heureux, elle n’aimait guère le voir déçu où malheureux, assez sévère, elle ne l’avait jamais frappé ni même puni. L’enfant couru vers la porte quand il entendis la voie paisible de sa mère qui l’interpella avec un sourire doux et tendre, lui affirmant que le froid dehors est insupportable, et lui proposant de l’aider à mettre son manteau et son cache-col, ce qui fut, elle lui fit une petite bise, et toujours avec ce léger sourire maternel, elle lui demanda de faire attention et de ne pas trop s’éloigner.
Fin


L’image de sa mère se répéta dans sa pensée, son sourire, sa voie. Les yeux brillants de larmes, sa mère était morte, assassinée, on ne sait pourquoi, ni comment, c’était un mystère pour Mahudo, ce qui le rendait encore plus fou de rage, et ce qui lui donnait encore plus de peine et de chagrin.
Flash back :
Début

A 12 ans, Mahudo commençait à se demander pourquoi il ne pouvait pas devenir ninja, pourtant tous ses amis de son age étaient déjà ninja, les membres de son clan était largement puissant pour être de grand ninja, mais il ne su jamais la raison. Il était assis, tenant et regardant attentivement l’énorme Katana de son père, son père qui n’était d’autre que le chef du clan, un homme robuste et grand de taille, assez musclé, il était très fort mais ne s’entraînait presque plus. Le père de Mahudo tenait tant à voir son unique fils grandir et devenir un homme dur comme son père, il était assez sévère avec lui, mais l’aimait trop, et croyait en ses capacités, et cherchait toujours à faire de lui le meilleur, 13 ans de cela, le clan était perdu dans le monde, inconnu et rejeté, mais grâce à cet homme qui avait bien guidé et représenté son clan, on pouvait enfin vivre une vie calme et paisible. Mahudo tenait lui aussi à ressembler à son père, le héros du clan, et ainsi avoir son propre Katana, son père accepta de lui donner le sien à la condition de réussir à le toucher dix fois dans un combat du lever du soleil jusqu’à son coucher. C’était assez difficile pour l’enfant de 12 ans, mais c’était quand même réussit, le garçon était entrain de grandir, il avait déjà pu maîtriser l’élément eau et l’élément vent, et maintenant il avait son propre Katana, et il serait bientôt en mesure de créer de la glace.
Fin

Mahudo se leva, l’obscurité régnait toujours, les larmes toujours aux yeux, il pris son Katana, où plutôt celui que son père lui avait donné, c’était le seul souvenir de son père, en le regardant, il se rappelait de tous ses entraînements avec lui, tous ses paroles, tous ses suggestions, tous ses conseilles, le courage, l’honneur,et surtout ne jamais abandonner, et ne jamais laisser tomber ses amis et sa famille, et encore la fierté et la dignité, la lâcheté n’était et ne serait jamais une qualité d’un Haydo.
Flash back :
Début

Le vent était violent, la tempête ne s’achevait guère, le ciel pleurait sans cesse, Mahudo et son grand père revenait de l’entraînement, il avait à peine atteint ses 16 ans, ainsi il était devenu adulte, et d’après la tradition du clan, il devrait désormais être en mesure de maîtriser n’importe quelle technique de son Kekai Genkai, c'est-à-dire que tous les mystères du Hyoton devait lui être dévoilés et éclaircies, et c’était la responsabilité du grand père. Mahudo venait à peine de maîtriser la technique la plus redoutable de cet élément, tombeau de glace, cet technique qui consiste à tuer l’ennemi avec de la glace, et qui exige une maîtrise parfaite du Hyoton, et cela selon sa volonté, mais pour ça il lui avait fallu un ans, un ans d’entraînement acharné, et dans des conditions encore plus durs. Finalement il avait pu être en mesure de diriger la glace avec seulement des mouvement de mais, et ainsi maîtriser cette technique mortel, Ils traversaient les rues du village, quand ils se retrouvèrent soudainement entourés de cinq ninja masqués du village, des anbus, qui mystérieusement avaient l’intention de les tuer tous les deux, sans même leurs adresser la parole, ils étaient bien décidés, pourquoi ? on ne le saura jamais, le grand père, d’un geste de main jeta son petit fils loin du champ du combat, tout en combattant, il lui demandait de s’éloigner, vieillard qu’il était, il n’était point en mesure de battre cinq anbus puissants, avec ses cheveux longs et sa barbe blancs, ils dégageait de la sagesse unique, Mahudo, impuissant, sous la voie de son grand père qui lui ordonnait de s’échapper, le voyait mourir, lui qui l’aimait tant, et qui représentait pour lui un second père, fut assassiné devant lui, et pourtant, comme un lâche, s’enfuit le jeune homme avec tous ces tristesses dans le cœur.
Fin


Ces souvenirs ne s’achevait guère, ils étaient toujours présents dans la pensée de Mahudo May Haydo, May qui signifie dernier, il était certainement le dernier descendant de son clan maudit, ils étaient là ces souvenir, comme pour le rendre triste, comme pour le plonger encore et encore dans ses peines, ces souvenirs malheureux et inoubliables, qui se dessinaient devant lui comme des idées infernaux à lui donner envie de mettre fin à sa vie. il commença à pleuvoir, le sons de la chute des goûtes de pluies coupèrent le silence qui régnait, on dirait que le ciel pleurait aussi, quel monde pourri, à quoi bon continuer de vivre le cœur aussi triste, quoi faire ! ... rien … à part pleurer le passé … non … la lâcheté n’était et ne serait jamais une des qualités d’un Haydo … non … il y a quelque chose à faire qui lui rendrait peut être l’envie de vivre … vengeance … il vengerait son clan même au prix de sa vie … il a enfin un but, un silence régna, et comme un réflexe, Mahudo cria son plus fort possible : pourquoiiiiiiii !

_________________
Je tue avec sang-froid toute personne qui s'oppose à moi !

nindô : vengence...je vengerai mon clan même au pris de ma vie !


Dernière édition par Mahudo May Haydo le Jeu 17 Déc - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yosutura hyuuga
~¤Epéiste de Kiri¤~
~¤Epéiste de Kiri¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1470
Affinité : Katon, Suiton, Fuuton, Doton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Jeu 17 Déc - 12:04

HRPG C'est moi qui est tout supprimer Madara je voulait t'aider mais je te laisse supprimer toi même le Rp car j'ai peur de mal faire voila et Mahudo en as prit connaissance!! Hrpg

Edit Madara: Merci Yosu! Je supprime plus tard!
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Legend of Shinobi :: Les Villages :: .:: Zones extérieures ::. :: Village de la Cascade-
Sauter vers: