Naruto-Legend of Shinobi

Bienvenu sur Naruto~ Legend of Shinobi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons un Hokage, ainsi que des ninja pour tout les villages
Nous recherchons Juugo et Suigetsu!!!


Partagez | 
 

 Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 23
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Jeu 17 Sep - 18:50

Riku était sorti des environs de Konoha Gakure no Kuni depuis quelques jours. Il avait prévue une dizaine de jours de congés, histoire de s'entrainer intensivement. Enfin, la veille fut particulièrement éprouvante, malgré tout. Son combat dans l'arène contre cette Mikuru l'avait épuisé physiquement, car repoussant toujours l'idée de se servir du Chakra de Sanbi. Il n'était personne, alors... De quel droit aurait-il ce supplément de chakra? De quel droit aurait-il une seconde réserve, simplement parce qu'il devait subir l'influence de Sanbi? La scène juste après ce petit combat lui revint en mémoire...

Flash Back

Il était là, à côté de Mikuru. Le soleil se couchait, mais Riku ne souhaitait pas rentrer pour le moment. l'air frais du soir lui faisait toujours le plus grand bien. Mikuru lui demanda alors d'une voix presque sanglotante:

''P...pourquoi...as-tu...fait ça....euh....pardonne-moi m...mais...tu aurais pût... gagner...je veux dire....cela ne t'aurais-t-il pas... rendu plus heureux de gagner....parce que moi.... je ne vois.... aucunement en quoi j'ai pût remporter ce combat...''

Riku sourit simplement, et hocha négativement la tête. Elle ne semblait pas se rendre compte de ses propres capacités. Riku voulait le lui dire, mais ne savait pas comment tourner sa phrase pour le moment, aussi était-il déjà légèrement songeur. Comme elle ne le regardait pas, elle continua:

''P....peut-être....qu...qu'en fait.... je n'arrive pas...à comprendre tout simplement....je....c'est que..... je me demande...b...bien pourquoi.... tu.... tu as été si....généreux.... avec moi... tu n'aurais pas....dût vraiment....je regrette Riku....mais cette victoire... te revient de droit...''

Riku cherchait ses mots, voulant être clair et net. Non, lui, n'avait pas gagner. En tant que Ninja, il avait perdu. Dès l'instant où Mikuru c'était relevé, même si c'était à l'aide de ses bras et de ses genoux. Dès l'instant où elle avait continuer, elle avait gagner. lui, n'aurait pas pu se relever, sans Sanbi. Il avait piocher dans cette réserve de chakra si tentante, il avait laisser le combat l'emporter sur ses principes. Il s'en voulait, énormément. Et le fait que Mikuru se sentait coupable le rendait encore plus honteux, sur le coup...

''T...tu peux t'en aller....je ne t'en voudrais pas d'aller dire ....à l'examinateur que finalement tu.... ne déclares pas forfait... pardon Riku j'ai été idiote ...''

Le jeune kirien posa sa main sur l'épaule de Mikuru, et se rapprocha un peu de la jeune fille, afin de passer son bras autour de ses épaules. Il plongea son doux regard bleu ciel dans celui de la jeune Kunoichie. D'une voix douce, il répondit clairement à la demoiselle:

"Mikuru... Tu as gagner. C'est tout. En tant que Ninja, j'ai perdu. C'est assez... Difficile à expliquer, et plutôt abstrait... mais vis à vis de mes principes, tu as gagner, et ce dès lors où tu as montré que tu pouvait encore te relever. Tu as su montrer que tu avais une endurance magnifique. Et puis... Franchement, qu'elle est la différence entre gagner et perdre? Le principe n'est-il pas de faire un beau combat? C'était instructif, et ça me suffit. Ce n'est pas tout, mais il se fait tard. Si on se revoit, je t'expliquerai plus exactement pourquoi... Mais saches que tu as gagner. Mkuru, tu es douée... Crois en toi, et tu verras que nombre de possibilités s'ouvriront devant toi. Allez, à une prochaine fois, Mikuru-Hime..."

Il se releva, et embrassa la jeune fille sur le front. Puis, il s'en alla, après un dernier sourire et un signe de la main. Il se dirigeait vers Nami no Kuni, lieu où il avait décider de s'entrainer...

Fin du Flash Back

Il sourit instinctivement en repensant à cette jeune fille. Bon, maintenant, c'était l'heure de s'entrainer. Il s'échauffa simplement et rapidement, avant de sortir son Katana. Il enchaina la même kata plusieurs fois. Il voulait maitriser cet enchainement parfaitement. Et d'autre étaient sur la liste. Aussi, il était tellement occupé à son entrainement qu'il était "coupé" du reste du monde. La sueur commençait à perler sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
Mikuru
~¤Non Validé¤~¤ NEW¤~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 22
Localisation : En train de faire le ménage...
Affinité : Suiton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Lun 21 Sep - 3:14

Bien épuisée depuis son combat d'hier, la jeune rouquine se retrouva alors cloîtrée au lit, par cause de multiples douleurs. Bien sûr, ce n'était pas extrême, mais cela suffisait amplement pour qu'elle ait mpeine à bouger. Enfin, il n'y avait pas que ça. Toutes sorte d'événements inattendus s'étaient produits en un petit lapse de temos hier soir. Il fallut que Riku trouve le moyen de la réconforter tendrement, et aussi de lui mettre son bras autour de ses épaules. La kunoichie se rappella à quel poitn elle était devenu rouge à cet instant, et aussi du fait qu'elle n'oseait pas faire un seul mouvement de plus. Étendue dans son lit douillet, elle ne cessait de penser à ce qu'il lui avait fait par la suite. Ne serait-ce qu'un tout petit baiser sur le front la perturberas jusqu'à la fin de ses jours. Rougissant à vue d'oeil, le fait qu'elle ne sente plus ses membres était déjà ça, mais là, elle avait l'impression de s'évader. Comme si de rien n'était, le jeune homme repartit ensuite dans une autre direction. Visiblement, c'était bien de Kiri qu'il venait, à cause du bandeau, bien entendu. Soupirant un bon coup, la rouquine ne faisait que se rappeler tous ces événements qui bizarrement l'avaient toute chamboulée. Observant le plafond de sa chambre dans son lit, ne faisant que penser à Riku. Riku.... toujours bizarrement la simple pensée de ce prénom devenait étrange. Se relevant doucement et précautionnement,Mikuru jeta un petit regard au miroir de sa chambre. Comme elle venait d'y songer,son visage paleôt s'était tout de suite transformé en volcan. La couleur rouge recouvrait désormais tout son visage, et elle devait absolument cessé de ne penser qu'à cela. Au bout de quelques minutes, Mikuru s'était décidée. Celle-ci mit ses habits de ninja, et marcha non sans difficulté jusqu'à sa porte de chambre. Soupirant et se laissant tomber par terre, celle-ci se mordilla les lèvres...

*Ah non...s...si.... j'ai de la difficulté à sortir de chez moi....comment je vais faire pour....*

Pourtant, elle repensa bien évidemment à ce que Riku lui avait dit le soir précédent : '' Tu as su montrer que tu avais une endurence mnagnifique...''. Sur le coup, elle rougit éperduemment, juste à imaginer le regard doux avec lequel il lui avait exprimé ces mots. Mikuru se releva difficilement, mais avec courage. Ses pensées en cet instant étaient qui si Riku lui avait dit de telles choses, alors c'était peut-être vrai. Elle ouvrit la porte pour sortir de sa chambre, et se rendit finalement jusqu'à l'extérieur. Il faisait beau cette journée là, et aucun nuage ne se tenait à l'horizon. Pourtant, le kunoichie avait un mauvais pressentiment... Bref, à un moment rendue près de la sortie du village, elle s'assied su un banc, réfléchissant enfin à ses actes.

*Espèce d'idiote... tu ne te rendras pas jusqu'à Nami...avec toutes ces blessures... c'est insensé...*

Une larme légère coula de son visage, laissant démontrer son impuissance face à la situation. Elle ne savait plus du tout où elle en était avec tout ça. Devait-elle retourner le voir pour mieux comprendre pourquoi l'avait-il embrassé au front? Ou alors, peut-être que celle-ci devait simplement rester chez elle, à attendre et en ne faisant toujours rien? Pourtant,le yeux d'un bleu magnifiques de Riku se dessinèrent dans son esprit. Elle se rappella qu'avant de partir, il lui avait prononcé ces mots : ''Allez, à une prochaine fois, Mikuru-Hime..." Premièrement, ce surnom affectueux revint lui tinter le visage d'une couleur rouge. Deuxièmement, tout s'expliquait maintenant pour elle. ...à une prochaine fois... Oui c'est ça! Peut-être voulait-il lui aussi la revoir? Certes, Mikuru le désirait plus que tout, et n'espérait jamais avoir eu affaire à ce sentiment avant aujourd'hui. Jamais elle n'avait désiré à un tel point de revoir une personne. Pour une fois, Mikuru l'avait trouvée. Oui, depuis qu'elle était toute petite, elle la cherchait cette personne. Pour une fois...c'était le cas. C'est là bien pourquoi elle ne pût s'empêcher de se relever le plus rapidement possible. Elle marcha un grand moment dans le silence, n'étant concentrée que sur le fait de revoir Riku. Cette personne, elle l'avait toujours cherché du plus profond de son être, c'était évident. Désormais, elle marchait et marchait sans relâche. Plus d'une journée entière s'était écoulée. Le soir même, elle se retrouva à Nami. Enfin... il lui en avait fallu du temps, avec sa difficulté à bouger. Soupirant à son arrivée, elle fût bien contente qu'aucun ninja adverse ne l'ait surpris, car elle y aurait sans aucun doute laissé la vie... Pourtant, sa confiance ne s'arrêta pas là, au contraire. Elle avait faim et soif, mais ne s'en souciait pas....elle était épuisée et faible, mais s'en fichait complètement. Depuis si longtemps qu'elle désirait voir cette personne... Mais bon, elle arpenta le village sans que personne ne se soucie d'elle. Plusieurs semblaient la regarder étrangement, mais c'értait là le moindre de ses soucis. Se promenant un peu partout, elle arriva enfin dans une petite clairière, avec peu d'arbres aux alentours. Voyant une silouhette se dessiner au loin, Mikuru reconnut aussitôt les cheveux étincelants de Riku. Se dirigeant le plus rapidement possible vers lui, il avait l'air de s'entraîner jusqu'à incapacitée. Pourtant, elle se permit malgré tout de le couper dans son entraînnement. Arrivant près de lui, son coeur se réchauffa d'une chaleur si intense que Mikuru aurait pût vivre heureuse jusqu'à la fin des temps. Le regardant désormais les yeux pleins de larmes, elles ne perlaient plus mais étaient devenues réellement abondantes. La rouquine s'empressa alors de se jeter dans ses bras, source de réconfort absolu qu'elle n'avait jamais vécue avant. Oui, elle avait visée juste...c'était bel et bien ce dont il s'agissait. Elle l'avait finalement trouvée, après tant d'années de vécues à vivre seule, et sans avoir de réconfort. Pour une fois, elle était persuadée. Celle-ci l'avait tant cherchée, et en à peine deux jours de son existence, Mikuru le sentait enfin. Elle l'avait trouvé...

''M....mon être....cher....''


Dernière édition par Mikuru le Mar 22 Sep - 4:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 23
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Lun 21 Sep - 20:52

[Euh... On est pas censé être à Nami no Kuni, là? Car tu parles de Kiri... Enfin, c'est pas grave =) ]

Riku était totalement épuisé. Depuis combien de temps s'entrainait-il, au fait? Plus de trois, non quatre heures? Environ... Ses membres étaient engourdis, et son haut était couvert de sueur. Il était le dernier à s'entrainer prêt du Lac. Depuis déjà une bonne heure, plus personne n'était là. Le dernier était parti sans le regarder. Comme tous les autres, d'ailleurs. Personne ne faisait réellement attention au jeune Juunin. Il n'avait pas réellement fait éclater les foules, d'ailleurs. Un entrainement conventionnel, certains ninjas devaient trouver ça dérisoire à son niveau. Mais bon... N'étant pas doté par la nature d'une réserve de chakra naturellement grande, il devait faire avec, non? Surtout qu'il repoussait l'idée d'utiliser Sanbi. Et cela, c'était l'un de ses principes. Il soupira. Il se permit une pause avant de reprendre. Le shinobi se perdit dans la contemplation du ciel nocturne de Nami no Kuni. Les étoiles étaient visibles, et magnifiquement claires, même. L'herbe fraiche de la plaine où il se trouvait était déjà légèrement humide. Plus aucun ninja de Nami était là, aussi fallait-il dire que très peu de shinobis se trouvaient ici. Nami était avant tout un village neutre, et axé sur le commerce. Voila pourquoi très peu de shinobis s'entrainaient ici. En parallèle, n'ayant aucun revenue militaire, le pays était plutôt pauvre. Riku avait donc eut une chambre d'hôtel relativement bon marché, et d'une qualité, ma foi, plutôt bonne. Enfin... Il soupira. Le ciel nocturne était magnifique, mais il savait ne pas pouvoir s'arrêter si on regard se perdait dans le vide noir parsemé d'étoiles. Riku se releva, et reprit en main son Katana. Il allait recommencer son entrainement, quand il aperçut quelqu'un venant dans sa direction.

C'était... Mikuru? Il n'y a pas d'erreur possible, c'était bien cette jeune kunoichie avec qui il s'était lié d'amitié il n'y a pas un jour. Elle courait vers lui, car il n'y avait personne d'autre sinon. Arrivant à sa hauteur, Mikuru plongea son regard dans le sien, un regard larmoyant, mais on y lisait une certaine joie... Riku laissa tomber sa lame sur le sol, alors que Mikuru se jetait dans ses bras. Il l'enserra tendrement dans ses deux bras, sans rien dire, sans vouloir troubler ne serait-ce qu'une seconde de ce moment. Il entendit un murmure venant de Mikuru, phrase qui le fit légèrement rougir, lui d'un teint naturellement légèrement pâle.

''M....mon être....cher....''

Riku resserra son étreinte sur la jeune demoiselle. Tout en souriant, légèrement timide, mais toujours aussi, doux, il passa un doigt sur la joue de Mikuru afin d'essuyer les larmes de la jeune fille. Il la gronda gentiment, toujours son sourire aux lèvres:

"Mikuru... Tu n'aurais pas du sortir dans ton état. Allez, vient, tu as besoin de repos, et tu dois être affamée si tu viens de Konoha!"

Il embrassa une seconde fois Mikuru sur le front. Il passa sa main sur l'autre joue de Mikuru pour y chasser les larmes qui y coulaient toujours. La lame noire qui était sur l'herbe du soir, humide, reflétait les visages des deux jeunes gens, l'un dans les bras de l'autre.

[Désolé que ce soit court, pas le temps uU]
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
Mikuru
~¤Non Validé¤~¤ NEW¤~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 22
Localisation : En train de faire le ménage...
Affinité : Suiton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Mar 22 Sep - 5:08

(HRP: DÉsolée pour l'erreur du village, j'ai édité >///<... et aussi, t'inquiètes ton Rp est parfait! ^-^)

Aussitôt qu'elle eût échappée ses mots, ils ne pouvaient plus rester à l'intérieur d'elle. Mikuru y avait tellement pensé...et tout avait ressortit de son esprit trop rapidement. Se croyant totalement idiote, elle s'attendait tout de suite à une repousse, ou pire encore, juste à se faire traiter de parfaite idiote, et qu'il s'en aille...Pourtant, ce qu'il fit s'agissait tout du contraire. Laissant tomber son katana, il resserra la jeune fille contre lui bien fort, et essuya les larmes de son visage. Lui disant doucement qu'elle n'aurait pas dût sortir, ce qui l'étonna étrangement. S'était-on déjà préoccupée d'elle à ce point? Enfin, le surplus d'émotions de bonheur de Mikuru l'affectait grandement. Elle ne voulait plus lâcher Riku, se laissant emportée par les vagues douces du son mélodieux de sa voix. Il lui propsa de venir avec lui, mais elle ne savait pas trop d'où il parlait exactement.Ils se mirent à marcher dans une direction que Miku' ne conaissait pas, mais Riku oui, visiblement. Bref, en marchant, ils étaient tous deux à une distance respectable de plusieurs centimères tout de même. La jeune rouquine se mit aussitôt à trembler. Réalisant tout ce qu'il venait du lui arriver, elle s'éloigna tranquillement de Riku pour détourner le regard vers le sol. Aussitôt se mit-elle à fermer très fort ses yeux et semblait être très mal à l'aise.

''Euh...Riku....désolée...je ne voulais pas....dire ça...c'était.... si soudain...pardon...''

Se tâta les doigts de plus en plus rapidement, elle était certaine d'avoir passée pour une idiote qui ne savait plus où donner de la tête. Hochant la tête de tous les sens, cette fois, elle paraissait vraiment étrange. Essayant à tout prix d'enlever la couleur rouge feu qui lui recouvrait le visage, celle-ci ne cessait de se ridiculiser en permanence. Finalement, elle continua à marcher à ses côtés, comme si de rien n'était... du moins, elle essayait de faire semblant que rien ne la dérangeait. Toujours aussi rouge, elle n'en revenait pas qu'il lui proposait de le suivre. Tout ceci paraissait comme étant un rêve. Tout était trop beau pour être vrai,c'était évident. Pourtant, s'il s'agissait d'un rêve, elle ne saurait pas aussi rouge, et son coeur ne battrait pas comme pour sortir de sa poitrine! Ne sachant plus où donner de la tête encore une fois, elle se contenta de garder le silence de peur de faire une autre gaffe majeure qui pourrait la ridiculiser. Cependant, comme elle l'avait ressentit plus tôt dans la journée, Mikuru avait eue un auvais pressentiment pour ce qui est de la température. La pluie se mit à tomber en trombe sur le village, déjà presque entièrement mouillé lui-même. Les deux jeunes gens se dirigèrent vers un pare-à-vent, où ils s'y abritèrent quelques secondes. Déjà tous deux trempés, il était évident que personne n'avait vu venir cela. Tout s'était trempé en moins d'une minute, et il y avait question à se poser! Enfin, vint le tour des éclairs et du tonerre. Détestant cela, son premier réflexe fit de se renfermer sur elle-même, essayant tant bien que mal de contrôler sa peur. Cette fois, un grand coup retentis rapidement et bruyamment, faisant en sorte que Mikuru se retrouve une fois de plus dans les bras de Riku. Toute rouge elle était, et n'oseait toujours pas parler.Refermant ses poings biens forts, elle tentait de cacher son stress envers lui, et ne cessait de se demander pourquoi elle avait fait ça. La kunoichie se retira enfin rapidement, n'oseant toujours pas le regarder. Ils se retrouvèrent donc tous les deux sous une par-à-vent, à attendre tranquillement que l'orage cesse un peu avant de continuer leur chemin...

(Arg...pardon... maintenant, c'est moi qui ait mal Rp...>///<)
Revenir en haut Aller en bas
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 23
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Mer 23 Sep - 14:51

Riku avait donc retrouvé Mikuru, cette jeune fille qu'il ne connaissait qu'à peine, mais qu'il considérait déjà comme une grande amie. Riku entraina Mikuru dans le dédale de rues de Nami no Kuni, pour le simple plaisir de se retrouver avec elle, dans l'air doux et frais du soir. Pendant leur marches, Mikuru, qui se tenait à quelques centimètres, peut être instinctivement, peut être ou peut être pas, qui sait. Elle murmura à un moment une phrase qui arrache un petit sourire à Riku:

"Euh...Riku....désolée...je ne voulais pas....dire ça...c'était.... si soudain...pardon...''

Riku se rapprocha doucement de Mikuru, et posa sa main sur le cuire chevelue, et embrassa comme il y a quelques minutes le front de la jeune fille. Il répondit simplement:

"Tu n'as aucune raison de t'excuser, Mikuru... De quoi pourrais-je t'en vouloir?"

Sur cette question, Riku sourit simplement. Il laissa glisser sa main de la chevelure de la jeune fille, et plaça ses mains dans ses poches, respirant à pleins poumons l'air du soir. Il aimait ce moment, et ne désirait pas le finir maintenant. Le temps continuait cependant de filer, aussi le soir s'assombrit lentement mais surement. Il leur faudra bientôt rentrer dans un bâtiment pour y dormir, ou manger, simplement.

Les étoiles apparaissaient dans le ciel sombre de la nuit, illuminant de leur faibles lueur la bulle dans laquelle Riku se trouvait, avec Mikuru. Puis... La pluie vint s'ajouter à cette soirée. Les deux jeunes gens coururent sous la pluie afin de trouver un abri. Une fois protéger de cette fine pluie, qui se transforma rapidement en averse. Riku regardait le ciel qui s'était couvert sans prévenir. L'orage éclata alors. Un grand éclair fit un éclat plutôt bruyant. Mikuru, surprise ou terrifiée, qui sait, sembla vouloir se protéger dans les bras du jeune homme, qui la regardait avec ses yeux compatissants. Il voulut la réconforter un peu, mais elle s'esquiva sur le côté. Alors que quelques secondes passèrent, sans que rien ne fut dit, ni fait, Riku fit un pas vers Mikuru, et posa ses deux mains sur ses épaules, et frotta doucement afin de la réchauffer un peu. Il murmura à l'oreille de Mikuru:

"Tu dois avoir froid... Mets ça sur toi..."

Riku retira son haut, seul vêtement qu'il avait sur lui avec son jean, et le posa sur les épaules de la jeune fille. Il était assez large pour lui recouvrir tout son dos. Il demanda à la suite de sa dernière phrase:

"Parle moi un peu de toi... J'aimerai te connaitre un peu mieux. J'en ferais de même ensuite..."

Juste une question anodine, afin de passer le temps qui filait entre les doigts des jeunes gens. En y réfléchissant un peu, il ne la connaissait qu'à peine, et vice et versa. La pluie formait de larges flaques, et Riku avait le bout de ses chaussures dans l'une de ses nombreuses flaques. Enfin, il s'en fichait royalement. Ce n'était pas important. Riku regarda le ciel, qui semblait s'éclaircir peu à peu... Dans quelques minutes, normalement, les deux jeunes gens pourraient sortir de leur abri de fortune, afin de se retrouver dans un endroit où ils seraient à l'abri et totalement tranquilles. Dans le sens où un hôtel serait le bienvenu, ce qui est soit n'était pas dur à trouver, surtout que la qualité n'empêchait pas les pris bas, vu la pauvreté actuelle de Nami no Kuni.

Sans réellement savoir pourquoi, Riku pris dans sa main celle de la jeune Mikuru. Il l'enserra avec tendresse et douceur, juste comme ça... Parce qu'il le voulait. Il voulait la sentir prêt de lui, il voulait avoir ce contact avec la Kunoichie.

[Y a pas de mal Miku' =)]
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
Mikuru
~¤Non Validé¤~¤ NEW¤~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 22
Localisation : En train de faire le ménage...
Affinité : Suiton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Jeu 24 Sep - 5:31

Il lui pardonna son acte plutôt bizare envers lui, et ne semblait pas se soucier du fait qu'elle ait rougit éperduemment, pour que par la suite,il la revête de son haut qu'il portait. Se rendent compte de ce qu'il venait de faire, la rouquine ne pût s'empêcher de trouver que Riku avait une odeur vraiment réconfortante. Il lui dit par la suite que c'était simplement pour ne pas qu'elle ait froid, mais cela ne fit qu'empirer sa gêne totale à cet instant. Elle voulu lui redonner rapidement en lui disant un truc du genre '' Mais non c'est toi qui va avoir froid!''... mais en fait, elle n'oseait toujours pas. Elle était tellement bien dans ce haut... et il lui rappellait le réconfort qu'elle avait toujours voulu. À un moment donnée, elle repensa au même truc que tout à l'heure. Lui aussi devait avoir froid non? Enfin bon, Mikuru cherchait comment lui rendre sa veste, sans qu'il insiste pour la lui rendre par la suite! Malgré le fait qu'elle le conaisse peu, elle était persuadée de cette réaction venant de lui. Bref, ce qu'elle fit fût plutôt étrange, mais elle se colla contre lui pour rougir tout à coups et lui murmurer quelques mots.

''T....tu vas avoir ...f...froid sinon....''

Toujours aussi hésitante sur ses mouvements, elle n'oseait hélas pas encore le regarder. Puis, une question lui vint à l'oreille. Il voulait la connaître? Sérieusement? Étonnée, elle était persuadée que Riku pouvait sentir les battements de son coeur à cet instant. Ça lui faisait tout bizarre que quelqu'un veuille enfin la connaître en tant qu'amie. Enfin, si elle en était une à ses yeux... Cependant, la rousse ne pût s'empêcher cette fois de faire un minuscule sourire, comme en signe de contentement. Heureuse comme tout elle était, que veuille enfin la connaître quelqu'un qu'on avait toujours ignorée. Elle n'était pas persuadée réellement qu,on veuille enfin la connaître plus en détails, mais Mikuru entamma ses mots rapidement. Surtout que, il lui avait proposé de parler plus de lui par la suite, ce qui l'intéressait particulièrement...

''Heu...je.... ma couleur préféré est le rouge....euh.... je... n'ai pas vraiment d'équipe...à vrai dire, je n'en ai jamais eue....''

Un petit regard insistant se dessina dans ses yeux. Elle était persuadée que son histoire n'avait rien d'intéressante à être racontée, mais au moins, cela allait la libérer d'un affreux silence gardé pendant si longtemps...

''Je.... tu es....mon premier ami.... si tu.. le considère comme ça... en fait je... c'est bien la première fois que..l'on me parle gentiment... les autres m'insultaient ou m'ignoraient simplement, m...mais toi...tu....''

Elle préféra ne pas continuer, Mikuru était certaine qu'il aurait compris ce qu'elle voulait dire. Elle n'avait pas vraiment été heureuse dans la vie, mais gardait toujours le goût de continuer. Pourquoi existait-elle si c'était pour être une cible d'insulte, et rien d'autre? Son travail l'occupait certes, et les missions de rang D aussi. Seulement, à un moment donnée, on en vient à se demander pourquoi somes-nous là, alors qu'on est pas aimé de grand monde...

''Je...désolée... ça doit t'ennuyer tout ça.... p...pardon....enfin.... merci...''

Mikuru devait à tout prix le remercier. Le remercier d'être si attentionné auprès d'elle la rendait vraiment heureuse.Elle ressera sa poings contre elle-même, et sembla vouloir chercher plus de réconfort envers le jeune homme. Celui-ci la rassurait réellement, et c'était bien la première fois qu'elle ressentait le besoin de se blottir dans les bras de quelqu'un... à ce point il faut dire! Elle n'imaginait pas savoir un jour à quel point il était bon de se réchauffer aurpès d'une personne.D'ailleurs, la kunoichie n'aurait jamais cru un jour se retrouver dans les bras de quelqu'un... au bout d'un moment, ce fût la main.... Il la prit par la main, sans rien dire, comme ça. Cette fois, elle était vraiment étonnée. Tellement que là, elle avait finit par croiser son regard. On pouvait y lire une petite intrigue, mêlée à une gêne totale, mais aussi un grand bonheur. Le regardant toujours aussi rougeâtre, celle-ci contiua à se sentir méga-bien. Pour tout dire, c'était comme au paradis, ça oui! Jamais il ne lui était arrivée une telle chose, et elle se sentie comme privilégiée, pour une fois. Après un moment, la pluie cessa, pour laisser place à la lune étincelante et à ses amies les étoiles qui étaient à peine cachées par le peu de nuages qu'il y avait désormais dans le ciel noir de la nuit...

''On...on y va...?''

La rouquine ignorait où il l'emmènerait, mais logiquement, il devait avoir au moins un point de repère.
Revenir en haut Aller en bas
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 23
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Ven 25 Sep - 22:26

La soirée était belle, si on oubliait cette fâcheuse averse. L'eau coulait sans retenue, et rapidement elle perdit en intensité. Riku voulait simplement écouter ce qu'allait dire Mikuru, quand elle se blottit presque contre lui, disant simplement que si il lui laissait son haut, lui aurait froid. Cette réplique lui arracha un petit sourire amusé. Lui, avoir froid? Non, Riku ne pouvait pas avoir froid. Il maitrisait l'eau sous toutes les coutures, aussi pouvait-il se protéger du froid que l'élément liquide procurait. Il hocha simplement la tête en signe de négation, un simple refus de reprendre ce débardeur, juste pour savoir Mikuru légèrement plus protégée du froid. Aussi elle continua. Il appris simplement sa couleur préférée pour le moment, le rouge. Puis, la prochaine phrase, après un silence plutôt gêné, le fit rougir légèrement, le surpris plus qu'autre chose...

''Je.... tu es....mon premier ami.... si tu.. le considère comme ça... en fait je... c'est bien la première fois que..l'on me parle gentiment... les autres m'insultaient ou m'ignoraient simplement, m...mais toi...tu....''

Elle ne finit pas cette phrase. Riku ne préféra pas, par principe, s'imaginer la suite de cette phrase. Il compatisait pour Mikuru. Il n'y avait pas de mot... Il souffrait pour la souffrance de la jeune fille.

''Je...désolée... ça doit t'ennuyer tout ça.... p...pardon....enfin.... merci...''

Riku reprit son doux sourire. Il regardait la jeune fille avec une tendresse sans pareille... Mais aussi un léger amusement. Peut être n'était-ce qu'une timidité maladive, peut être une manie, ou une gêne... Mais elle s'excusait sans raison, aussi Riku passa un bras autour des épaules de la demoiselle, et dans un sourire, murmura d'une voix douce:

"Pardon? Pourquoi donc? Aussi... Tu n'as pas à me remercier, je n'ai rien fait de particulier pour mériter un merci... Entre amis, on ce doit bien quelques petits services, de toutes façons, non?"

Un clin d'œil malicieux, puis Riku regarda le ciel à son tour, noir mais dégagé. La pluie c'était arrêté, et la Lune était de nouveau visible, comme les étoiles, brillantes comme jamais. Une nuit réellement magnifique. Mikuru demanda de sa voix mélodieuse:

"On... on y va?"

Riku sourit, et hocha positivement de la tête. Il gardait toujours dans sa main celle de Mikuru. Puis, il respecta sa parole de parler de lui, de quoi le connaitre un peu... Il commença simplement:

"Comme je te l'ai dit, je vais te parler un peu de moi... Ma couleur favorite est sans aucun doute le bleu. Ensuite... Je n'ai pas non plus été très aimé dans ma jeunesse. Orphelin de naissance, n'ayant connu ni ma mère ni mon père, je vivais, ou plutôt m'occupait de ma grand-mère, jusqu'à ce qu'elle quitte ce monde elle aussi. Tu dois savoir ce que c'est, de n'avoir personne... Surtout que pour les autres, je n'étais juste qu'un gamin orphelin... Et pourtant, j'ai réussi à m'en tirer, au bout d'un moment. j'ai eu la chance d'intégrer une équipe... Puis, je suis parti. Je voulais, non, je devais me retrouver seul. Pour réfléchire, comprendre, ou simplement me calmer l'esprit. Peu après être de retour dans le village de la feuille, j'ai perdu la dernière chose qu'il me restait au monde... Ma seule amie. N'ayant rien pour me retenir, je suis parti pour Kiri, car je pensais pouvoir y trouver de mes racine dans ce village, vu que mon clan était particulièrement doué pour le Suiton. Puis voila..."

Riku soupira légèrement. Il n'avait plus rien à rajouter. Sa vie, elle s'arrêtait à ça, en fait. Depuis deux petites minutes, les deux jeunes gens marchaient, mais Riku arrêta la marche. Ils étaient devant l'hôtel que Riku avait vu avant de s'entrainer l'après-midi. Il regarda timidement Mikuru. Il ne savait pas si Mikuru allait lui pardonner son geste, ou si lui-même allait se le pardonner mais... Il se retourna vers Mikuru, et la regarda droit dans les yeux. Il posa sa main sur la joue de Mikuru, par ailleurs particulièrement douce. Il murmura d'une voix faible, timide à l'adresse de la jeune fille:

"Je... Pardonne moi, Mikuru... Mais je crois bien que..."

Il ne finit pas sa phrase. Il n'en avait pas besoin, du moins il ne pensait pas en avoir la nécessité. Riku approchait doucement, tremblant mais oh combien tendrement son visage de celui de la jeune fille. Ses yeux étaient simplement entre-ouverts, mais presque fermé. Du moins, on ne pouvait pas voir le bleu de ses yeux. Il approcha ses lèvres de celle de Mikuru jusqu'à déposer un timide mais tendre baiser sur les lèvres de la jeune fille. Sa main droite toujours sur la joue de Mikuru, dans sa main gauche la main de Mikuru, il se sentait à la fois vivant et mort. Apeuré, mais confiant...
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
Mikuru
~¤Non Validé¤~¤ NEW¤~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 22
Localisation : En train de faire le ménage...
Affinité : Suiton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Sam 26 Sep - 0:57

Quand il lui raconta enfin ce qu'il avait vécu jusqu'à présent,elle ne pût s'empêcher de croire que ses propres paroles n'avaient pas suffisent. Soupirant un bon coup elle aussi, elle compatisait réellement avec Riku. Visiblement, lui aussi n'avait pas connu ses parents. Mikuru sentie soudainement se reconnaître un peu en lui. Son histoire lui faisait vraiment penser à la sienne, et c'était sans doute cela qui rapprochaient le plus nos deux jeunes gens. Ils se conaissaient à peine et c'était il y a une journée qu'ils s'étaient vus. Pourtant, leur franchise n'avait pas semblé avoir de limites. Enfin, marchant tranquillement vers un endroit toujours inconnu pour Mikuru, ils arrivèrent à un moment donné en face d'un joli petit hôtel. Oui bon, joli n'était pas vraiment le mot exacte, mais il semblait plutôt...rustique! En tout cas, rustique ou pas, cet endroit était sans aucun doute toujours mieux que la maison que Mikuru entretenait, avec ses moisissures et tout. Mais bon, la rouquine n'en fût pas mécontente. Un toit pour dormir la nuit était principalement l'important. Puis, la kunoichie remarqua finalement que Riku c'était tût il y a un moment. Il se retrouva face à face avec les jeune fille pour lui dire une seule petite phrase toute simple, qui fit pourtant rougir celle-ci.

"Je... Pardonne moi, Mikuru... Mais je crois bien que..."

Le voir hésiter comme ça, ça la rendait toute chose. N'ayant aucune idée de ce qui lui arrivait, Mikuru s'approcha elle aussi timidement de lui, comme pour le rassurer. Il avait l'air plutôt craintif et timide, ce qui fit totalement craquer la rouquine. Après un moment, celui-ci se lança. Il posa sa main sur sa joue, et s'approcha doucement de Mikuru. Les yeux entre-ouverts, la kunoichie ne savait plus trop comment réagir. Son degré de gêne était à un niveau incomprable et son coeur battait la chamade... elle était même en train de trembler, telement elle se sentait étrange. Puis, ce qui devait arriver arriva. Il déposa délicatement ses lèvres sur celles de la jeune Mikuru, qui rougit aussitôt. Se demandant réellement pourquoi il faisait ça, elle était incapable de bouger, et resserrait sans cesse bien fort la main de Riku, qui était encore dans la sienne. Il e faut mentir, elle aussi était quelque peu apeurée, mais se sentait éperduemment bien à ce moment-là. Jamais elle n'aurait pût exliquer se sentiment en mots clairs. C'était tout simplement incroyable. Cependant il finit par s'éloigner tout aussi doucement que pour l'approche. Mikuru resta figée quelques instants, gênée comme tout et se sentant invraisemblablement étrange, ce qui lui en fit presque perdre ses moyens. Pourtant, ce qu'elle fit ne sembla pas très normal non plus. Se jetant dans les bras de Riku, elle avait désormais les yeux en larmes. C'était inexpliqué,voir totalement idiot de sa part, mais elle en ressentait le besoin. Sans savoir pourquoi, elle se mit à pleurer à chaudes larmes, sans pour autant cessé sa parole.

''Ne...dit pas d'absurdité.....ne...t'excuse...p...pas ppur ce genre de choses...ce...serait plutôt à moi de m'excuser.... p...pardon je... ne sait...p...pas trop qu... quoi dire...m...merci...''

Le resserant de plus en plus sur elle-même, sans savoir pourquoi, elle se sentait presque coupable d'être dans ses bras à cet instant. Pourquoi était la question évidente, mais elle ne saurait y répondre correctement. Sans doute était-ce simplement parce que c'était bien la première fois que ce genre de chose lui arrivait, et qu'elle était certaine en ce moment d'embarasser encore plus Riku avec ses réactions idiotes mais soudaines. C'était tout bonnement incroyablement trop beau pour être vrai, même si Mikuru était bien consciente de ce qi lui arrivait. Ses larmes ne cèssaient pas, mais elle continuait de rester contre lui. Même si elle ne disait rien, à l'intérieur d'elle elle aurait tant voulu lui dévoiler elle aussi ses sentiments. De plus, l'intrigue du fait qu'il s'ait excusé pour l'embrassé l'envahissait. Pourtant, aucun mot ne sortait de sa bouche et elle ne bougeait plus du tout. Ses articulations lui faisaient encore un peu mal à cause du combat, et il faisait encore un peu froid, mais le corps de Riku suffit à la réchauffer et à la réconforter amplement...
Revenir en haut Aller en bas
Yamashita Kazuma
~¤Guerrier de la Foudre¤~
~¤Guerrier de la Foudre¤~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1023
Age : 23
Localisation : Devant mon ordi :P
Emploi/loisirs : Grapher :P
Affinité : Doton, suiton et fuuton
Avertissements :
0 / 30 / 3


MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   Sam 26 Sep - 18:38

Riku souriait à Mikuru, alors qu'elle se trouvait dans ses bras... Puis il y eut ce... Cette sorte de flash, de déclic. Il se revoyait il y a quelques temps en arrière, lorsqu'il avait rencontré... Asako... Des images traversaient sa tête. Une douleur le prit au crane, subitement. Il se rappelait ce jour au cimetière. Il se rappelait cette fois qui... Qui le bouleversait encore. Non... Il n'avait pas le droit d'aimer Mikuru. Pas maintenant. Pas dans cette vie... Alors qu'elle se sérait contre lui, le kirien lui-même pleura. Pas de joie, ni de tristesse au sens premier du terme. Non, il pleurait car... Car il savait qu'il allait profondément blesser Mikuru. Il ne savait pas comment le lui dire. Il ne savait pas comment faire. Il ne savait rien, et ne voulais rien savoir. Sa seule envie pour le moment, c'était de courir loin, très loin. D'être seul, juste lui et la Lune. Suivre quelques heures le cours d'un ruisseau, puis rentrer à Kiri, sans regarder en arrière. Marcher, simplement marcher. Il le voulait pour oublier ce qu'il venait de faire, ce qu'il avait fait, ce qu'il n'aurait jamais du faire. Il passa son index sur la joue de Mikuru, et répondit simplement:

-Mikuru... Tu... Tu ne peux pas comprendre... Je ne te demande pas de me pardonner, car je sais que... je vais peut être te faire mal. Mais... Mais je ne peux pas t'aimer... Je... Je n'aurais jamais, oui, jamais du faire une chose pareille... Oublie ce qu'il vient de se passer, et... ne tente pas de me retenir ce soir. j'ai vraiment besoin d'être seul... Voici les clés d'une chambre ici, la douze. Repose-toi, et rentre à Konoha. Je t'en prie, pardonne mon erreur...


Il s'enleva doucement des bras de Mikuru, et posa dans la main de la jeune fille une paire de clés. Ses larmes continuaient de couler. Il murmura un nouveau pardon, confus, inaudible, avant de finir:

-Je... Je ne suis pas fait pour t'aimer. Je n'étais pas à ma place... Je ne te demande pas de me pardonner, aussi si tu me hais après, je comprendrais... Mais... Je préfèrerais être juste... Ton ami... Je... J'y vais... e me retiens pas, Miku'... Je t'en supplie..."

Puis, il se retourna, et marche dans la direction opposée. Son pas était vif, mais plutôt sac-à-dés. Et c'est à une nouvelle averse que ses larmes se mêlèrent. Il se maudissait intérieurement. Il se haïssait sur le coup. Il s'en voulait plus que tout au monde. Il se savait lâche, bas, immonde. Il savait avoir fait pire que tout, ce soir. Il avait juste fait ce qu'il n'aurait jamais du faire. Il ne voulait se le pardonner. Du moins, son pardon à lui-même prendra du temps... beaucoup de temps...

Il courait, maintenant. Il courait à en perdre haleine. Il ne savait pas où il allait. Il ne savait pas si il arriverait à Kiri en vie, il ne savait pas si il aurait le courage de continuer... Il ne savait rien, et ne voulait rien savoir. Puis, Sanbi s'attaqua mentalement au jeune homme. Il disait quelques mots, implicitement il en sous-entendait... Il disait:

"Tu es libre, fais ce que tu veux, libère moi j'exaucerai tes vœux!"

Il voulait dire:

"Anéantis-toi jusqu'à la moelle, puis laisse moi sortir de cette prison que je puisse de nouveau tuer"

Riku s'arrêta dans l'herbe humide du plaine, contre laquelle il tomba à genoux, en larme. Sa première pensée fut la suivante: le suicide. Mais non. Il devait se montrer fort. Au moins une fois dans sa vie, il devait avoir la tête haute. Et puis, il voulait faire un dernier honneur à Asako, quel qu'il soit, il désirait faire encore quelque chose. Il voulait encore... Vivre un peu... Sanbi s'attaque de nouveau à l'équilibre mental maintenant très fragile de Riku. Il ne voulait pas croire ce qui se passait... Il? Ou Ils?

[HRPG: Désolé Mikuru... Mille fois pardon... ]
[HRPG²: C'est grâve si après ce sujet je fais mon Rp de mort?]
Revenir en haut Aller en bas
http://ff-thelastfantasy.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre au Pays des Vagues [Pv: Mikuru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Legend of Shinobi :: Les Villages :: .:: Zones extérieures ::. :: Pays des Vagues-
Sauter vers: